Qui est Bernard Squarcini ?

- - Portraits

Bernard Squarcini est un haut fonctionnaire français né en 1955 à rabat au Maroc.

Formation et diplômes

Titulaire d’un diplôme de criminologie (1976), et d’une maitrise en droit public, obtenus à l’Université d’Aix-Marseille III, Bernard Squarcini intègre la 31e promotion de l’École Nationale Supérieure de Police (ENSP) de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or. En 1999, il sortira diplômé de la 51e session de l’Institut des Hautes Études en Défense Nationale (IHEDN).

Une carrière riche

Bernard Squarcini (https://bernardsquarcini.com) débute sa carrière en 1979, en tant que commissaire de police. Dès ses premières années, il prend rapidement ses marques et se spécialise dans la lutte anti- terroriste. Il s’oriente ensuite vers les renseignements généraux, et franchit progressivement les échelons. En 1989, son expertise lui vaudra une nomination à la tête de la division « enquêtes et recherches » à la Direction centrale des renseignements généraux (DRCG).

En 1995, il est nommé Directeur central adjoint à la DRCG et le restera jusqu’en 1999. Il devient ensuite Inspecteur général de la Police nationale entre 1999 et 2004.
En 2005, Bernard Squarcini est titularisé préfet après avoir été préfet délégué pour la sécurité et la défense auprès du préfet de la Région Provence-Alpes-Côte-D’azur. Il sera nommé deux ans plus tard, en 2007, Directeur de la Surveillance du territoire(DST) en juillet 2007.

À ce poste, il œuvra à la modernisation des services de renseignements français, et réussit à faire fusionner la DST et quelques structures majeures de la DCRG. Une fusion qui donne naissance en juillet 2008, à la Direction Centrale du Renseignement Intérieur(DRCI), dont Bernard Squarcini prend les rênes à la création et occupe le poste de directeur jusqu’en mai 2012.

Au terme de ses fonctions « d’espion », il est nommé préfet hors cadre en 2012, mais se met en disponibilité. En novembre 2013, Bernard Squarcini cosigne aux côtés d’Étienne Pellot un ouvrage intitulé « Renseignements français : nouveaux enjeux »

L’expérience dans le privé

Après trois décennies de carrière au service de l’État, Bernard Squarcini se met à son propre compte. En 2013, il ouvre un cabinet de conseil baptisé « Krynos Conseil » et se spécialisera dans la sûreté et l’intelligence économique. Il continuera toutefois de se prononcer sur les questions de renseignement, de sécurité nationale et de lutte contre le terrorisme à la demande des pouvoirs publics. Il contribuera également à la création d’Arcanum France, une filiale d’Arcanum Global dont il est associé, et travaillera aux côtés d’illustres figures du monde du renseignement.

Les distinctions

La compétence de Bernard Squarcini n’est pas reconnue qu’en France. En témoignent les nombreuses distinctions reçues par l’homme en France et à l’étranger.

France

  • Chevalier de la Légion d’honneur
  • Commandeur de l’Ordre national du Mérite

Italie

  • Officier de l’Ordre du Mérite de la République italienne

Espagne

  • Grand-croix de l’Ordre d’Isabelle la Catholique
  • Groix d’officier de l’Ordre du mérite civil d’Espagne
  • Croix d’argent du Mérite de la Guardia Civil
  • Croix du Mérite policier

 

Post Tags:

Comments are closed.