Par: Thomas Marjorie

Comment financer l’achat d’un véhicule utilitaire ?

- - Entreprise

Que ce soit dans le cadre d’une activité professionnelle ou à des fins personnelles, l’achat d’un véhicule utilitaire nécessite souvent une solution de financement. Avec le moyen de financement adapté, il est possible d’acquérir l’utilitaire qui vous convient tout en respectant le budget que vous vous êtes imposé. Il existe plusieurs manières d’acquérir un véhicule utilitaire. Chacun d’eux a ses avantages et ses inconvénients. Il vous appartiendra de juger quelle est la solution la mieux indiquée pour votre projet.

L’emprunt bancaire

Emprunter auprès d’un établissement de crédit est la première option qui s’offre à vous pour financer votre utilitaire. En choisissant cette solution, vous deviendrez pleinement propriétaire de votre véhicule. Ainsi, vous serez libre d’en disposer comme vous le souhaitez. De plus, si vous décidez de revendre le bien rapidement, les fonds perçus vous permettront de solder votre emprunt. Le crédit bancaire est une solution intéressant compte tenu du fait qu’il n’occasionne pas beaucoup de modifications sur la trésorerie de l’entreprise à court terme. En effet, les paiements sont lissés sur toute la durée du crédit, ce qui signifie que vos dépenses se réduiront à des mensualités. En revanche, le souci avec le crédit bancaire est qu’il augmente le niveau d’endettement de la société. Sa capacité à obtenir un crédit pour d’autres investissements sera donc réduite. Par ailleurs, il est important de prendre en compte les intérêts qui sont de nature à augmenter vos charges. Si vous optez pour le crédit bancaire, le spécialiste du véhicule utilitaire vous aide à trouver l’offre adaptée.

La location avec option d’achat ou LOA

La location avec option d’achat est un mode de financement de voiture qui s’avère très intéressant. Comme son nom l’indique, il s’agit de louer l’utilitaire et non de l’acheter. En échange d’un loyer mensuel fixé dès la signature de la convention, vous disposez du véhicule sur une période allant de 2 à 5 ans en moyenne. Le loyer d’une LOA est fixé sur la base du prix d’achat du véhicule, mais également d’autres critères comme l’apport initial, le kilométrage prévisionnel et la durée du contrat. À noter que l’apport initial n’est pas forcément exigé en matière de LOA. Les contrats sans apport vous permettent d’échapper au règlement d’un premier loyer majoré. La LOA a comme particularité d’offrir une option d’achat au locataire. Cela signifie qu’à la fin de la période de location, il est possible de racheter l’utilitaire en réglant le montant de sa valeur résiduelle au moment du rachat. Lorsque le contrat prend fin, vous avez donc le choix entre racheter l’utilitaire et le restituer au loueur.

La location longue durée ou LLD

La location longue durée vous permet également de vous procurer un véhicule utilitaire sans recourir à votre trésorerie et sans engager une bonne partie de votre capacité d’endettement. Le principe est à peu près le même que pour la LOA, c’est-à-dire que vous demeurez un simple locataire. À la différence de la LOA cependant, la LLD n’offre aucune option d’achat à la fin de la période de location. Le bien sera immédiatement restitué au loueur. Ce type de contrat a pour avantage d’inclure un certain nombre de services annexes comme l’assurance, l’entretien, et l’assistance. La LLD d’utilitaire peut également être conclue sans apport personnel de la part du client, mais un dépôt de garantie est susceptible d’être exigé par le loueur. La LLD attire généralement les professionnels compte tenu de ses caractéristiques. Le contrat prend en charge la gestion du véhicule loué grâce aux services annexes inclus. Et comme le loyer reste fixe tout au long de la période de location, il est plus facile d’anticiper ses dépenses et donc de maitriser le budget. Par ailleurs, les loyers d’un leasing sont déductibles du chiffre d’affaires imposables de l’activité.

Qu’est-ce qu’une RC Pro ? Quel intérêt pour l’entreprise ?

- - Entreprise

Dans le cadre de l’exercice de son activité, une entreprise est susceptible de causer des dommages corporels et matériels aux tiers. Lorsque sa responsabilité est reconnue, elle est tenue de réparer les préjudices. Les indemnités dues pouvant être conséquentes, il est nécessaire de disposer d’un moyen de les prendre en charge sans se ruiner. C’est là qu’intervient l’assurance responsabilité civile professionnelle ou la RC Pro.

Lire la suite…

Comment assurer un bien immobilier ?

- - Economie

La souscription d’une assurance est fondamentale pour protéger votre bien immobilier contre les aléas de la vie, tels que les inondations, les vols avec effraction et les incendies. Le choix des garanties est important. Voici quelques trucs et astuces pour vous aider les choisir. Visitez Le Mag de l’Assurance si vous désirez comprendre le fonctionnement d’une assurance habitation.

Lire la suite…

Deux moyens de défiscaliser grâce à l’immobilier

- - Economie

Saviez-vous que la France est au second rang européen des pays à la plus forte pression fiscale ? Dans un tel contexte, toutes les astuces sont bonnes pour faire baisser ses impôts. Une des techniques les plus efficaces pour défiscaliser est d’investir dans l’immobilier. Voici deux solutions courantes procurant d’intéressantes réductions fiscales.

Lire la suite…

L’arbre de Noël organisé pour le C.E. : une institution

- - Entreprise

Qui n’a pas gardé de merveilleux souvenirs des Arbres de Noël passés au sein de l’entreprise de ses parents étant petits ? Ils sont devenus au fil du temps un véritable rituel important dans la vie des entreprises, cet évènement est une occasion pour les collaborateurs de se retrouver hors contexte professionnel avec leurs familles et passer des moments agréables… et bien sûr, inoubliables. Lire la suite…